Dernières Actualités

Conseil Start Up : incubateur ou accélérateur

Fév , 5
Conseil Start Up : incubateur ou accélérateur

La France compte plus de 270 incubateurs et 56 accélérateurs, permettant aux jeunes entrepreneurs porteurs de projets innovants de construire et faire mûrir leurs idées. Toutefois, ces deux structures interviennent à des différents stades de maturation de projets : il est donc indispensable de savoir les distinguer et choisir celle qui conviendrait le mieux au projet de l’entrepreneur. 

Les incubateurs sont des structures d’accompagnement dédiées au lancement de projets novateurs et interviennent généralement au stade de l’idée. Ils aident les jeunes entrepreneurs à concrétiser leurs projets, aux fins que ceux-ci puissent aboutir à la création d’une entreprise. Cela explique par ailleurs la période d’incubation plus ou moins importante en fonction de différents projets.

Les accélérateurs interviennent, quant à eux, postérieurement à la création de l’entreprise et permettent aux entrepreneurs d’accélérer sa croissance. 

Les incubateurs et les accélérateurs recouvrent de nombreux secteurs d’activité : il est donc indispensable d’identifier et de choisir minutieusement le programme.

Le choix de la structure doit être impérativement guidé par les besoins de l’entreprise. L’entrepreneur doit notamment déterminer en amont le domaine de spécialité et la localisation de l’incubateur ou de l’accélérateur visé, le coût de l’incubation et la prise de participation au capital que souhaite réaliser l’accélérateur.

Il ne faut cependant pas oublier d’encadrer les relations, susceptibles de s’instaurer avec ces structures. En effet, la documentation juridique peut être particulièrement dense dans le cadre d’un programme d’accélération. Ainsi, une attention toute particulière doit être notamment accordée :

  • A la rédaction du protocole d’accélération ;
  • A la rédaction de l’ensemble de la documentation relative à la cession de titres ou augmentation de capital éventuels et,
  • A la rédaction du pacte d’associés.

Enfin, il ne faut surtout pas négliger l’importance de la présence d’un avocat spécialisé en droit start up tout au long du processus d’incubation et/ou d’accélération.

 

Retrouvez ici notre entretien accordé à Captain Contrat.